On peut vous aider ?

Lancement du numéro national de prévention du suicide : 31 14

Le ministre de la santé Olivier VÉRAN a annoncé le lancement d’un numéro vert pour les français en détresse psychologique.

Dès le vendredi 1er octobre 2021, l’ensemble des français pourront contacter le 31 14 gratuitement et à toute heure, 24h/24 et 7j/7, ils auront comme interlocuteurs des professionnels de la psychiatrie et de la santé mentale.

En Gironde, les appels seront transmis en journée à un service mis en place au sein du Centre Hospitalier Charles Perrens.

Entrez le mot recherché ci-dessus, le résultat s'affichera sur fond jaune dans la page.

 

LANCEMENT DU NUMÉRO NATIONAL DE PRÉVENTION DU SUICIDE : 3114

Le taux de suicide en France est l’un des plus élevés des pays européens, et le suicide constitue la deuxième cause de mortalité des 10-25 ans après les accidents de la route.

>> La mise en place d’un numéro national

La feuille de route santé mentale du 28 juin 2018 décrit l’ensemble des actions intégrées, simultanées et territorialisées qui constituent la stratégie nationale de prévention du suicide. La mise en place d’une ligne nationale dédiée à la prévention du suicide en constitue le point d’orgue. Elle apporte une réponse à l’une des problématiques-clés : celle de l’accès et du maintien du lien des personnes en souffrance psychique non seulement avec le système de soins mais aussi avec les partenaires du champ social, médico-social et associatif.

La mise en service, pour l’ensemble de la population française, d’un numéro national de prévention du suicide a donc été adoptée. Cette ligne d’appel nationale constitue une réponse essentielle à l’enjeu de l’accès et du maintien du lien avec le système de soins des personnes en souffrance. Le numéro de cette ligne confidentielle et gratuite est le 3114.

La ligne compte aujourd’hui 10 centres répartis en région et 7 centres supplémentaires prévoient de voir le jour prochainement

L’objectif global de la ligne consiste à réduire les tentatives de suicide et les suicides en permettant à chaque personne du territoire (Métropole et Outre-mer) d’accéder rapidement par téléphone ou par tchat à une prise en charge sanitaire (depuis les premières idées de mort jusqu’à la crise suicidaire). Ce nouveau service est assuré par des professionnels de soins (en lien avec le SAMU) spécifiquement formés pour procurer un service d’écoute, d’information, d’évaluation, d’intervention et enfin d’orientation. Et ce, 24H/24, 7J/7.

La ligne 3114 est également au service des professionnels de santé ayant besoin d’un avis spécialisé ou d’informations sur la prévention du suicide.De même, la ligne est ouverte aux proches inquiets par une personne présentant des idées suicidaires et aux personnes endeuillées par suicide.

QUELLE ORGANISATION EN RÉGION NOUVELLE AQUITAINE ? 

Cette ligne est déclinée dans chaque région afin de faciliter en proximité le soutien, l’orientation et la prise en charge des appelants.

En Nouvelle-Aquitaine, les centres répondants sont le Centre Hospitalier Charles Perrens à Bordeaux et le Centre Hospitalier Henri Laborit à Poitiers :

·         Le Centre Hospitalier Charles Perrens est ouvert de 9H à 21H en semaine et de 13H15 à 21H le week-end.

·         Le Centre Hospitalier Henri Laborit est ouvert de 9H à 21H en semaine et le week-end.

A noter que les horaires du CH Charles Perrens sur le week-end seront prochainement étendus. En dehors de leurs heures d’ouverture, le relai sera assuré par le CHU de Brest, centre répondant 24H/24.

UNE STRATÉGIE NATIONALE COMPLÈTE, DÉPLOYÉE EN NOUVELLE-AQUITAINE

 

Avec l’ouverture du 3114, la France complète sa stratégie nationale de prévention du suicide. La France propose ainsi dorénavant quatre axes complémentaires associant les parties prenantes concernées (associations, experts, chercheurs, professionnels) :

·         Le dispositif VigilanS : http://dispositifvigilans.org
Le dispositif de veille et recontact des personnes ayant fait une tentative de suicide dans les suites de leur sortie des urgences ou d’une hospitalisation. Créé en 2015 et déployé à ce jour dans 12 régions métropolitaines sur 13, dont la Nouvelle-Aquitaine, et dans 2 régions d’outre – mer. Près de 15 000 patients ont eu recours en 2020 et 10 000 en juin 2021.

En région Nouvelle Aquitaine, le dispositif VigilanS est porté par les Centres Hospitaliers de Laborit et de Charles Perrens. Près de 500 personnes ont été inclues au cours de l’année 2020 sur 5 départements.

Ce déploiement se poursuit avec la création d’un nouveau dispositif VigilanS en Limousin porté par le Centre Hospitalier d’Esquirol, dont la phase d’implantation va débuter sur les départements de la Haute-Vienne, la Creuse et la Corrèze.

·         Des formations à la prévention du suicide rénovées : celles-ci sont animées et organisées sur la région : pour les professionnels de santé et les psychologues : évaluation du risque suicidaire et intervention de crise suicidairepour les sentinelles : repérage de la souffrance psychique et alerte à un professionnel de santé

L’ensemble de ces acteurs sont constitués en réseau afin de tendre vers une cohérence de parcours de la personne repérée en situation de crise suicidaire. Ces nouvelles formations font suite à une dynamique régionale déjà existante depuis une dizaine d’année.

En Nouvelle-Aquitaine, en 2020, ce sont 442 nouvelles personnes qui ont été formées, dont 111 personnes sentinelles, 234 professionnels de santé et 97 professionnels de la psychiatrie spécialisés en « intervention de crise ».
·         La prévention de la contagion suicidaire (dans les médias, sur les réseaux sociaux, dans les lieux publics ou les institutions : https://papageno-suicide.com

 

 

 

Taille des polices