On peut vous aider ?

Toutes les réponses à vos questions sur la dose de rappel

Qu’est-ce qu’un rappel vaccinal ? Qui est éligible ? Avec quels vaccins la dose de rappel est-elle administrée ?

Entrez le mot recherché ci-dessus, le résultat s'affichera sur fond jaune dans la page.

Un rappel vaccinal, c’est quoi ?

Il s’agit du renouvellement de l’administration d’une dose de vaccin, destiné à maintenir un bon niveau de protection en stimulant le système immunitaire.

Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le rappel vaccinal correspond à l’administration d’une injection de vaccin supplémentaire pour les personnes éligibles, c’est-à-dire :

  • une seconde dose pour les personnes ayant déjà contracté la Covid-19 et ayant donc reçu une injection unique (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca) dans le cadre de leur schéma vaccinal initial, ainsi que les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin Janssen ;
  • une troisième dose pour les personnes ayant reçu deux doses de vaccins (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca) dans le cadre de leur schéma vaccinal initial ;
  • une quatrième dose pour les personnes immunodéprimées ayant déjà reçu trois doses sur avis médical au cours de leur schéma vaccinal initial.

Qui sont les personnes éligibles à la dose de rappel ?

À ce stade de la stratégie vaccinale, voici les populations ciblées devant recevoir cette dose de rappel :

 

6 mois après la dernière injection du schéma initial

  • les résidents des Ehpad et des USLD ;
  • les personnes de plus de 65 ans vivant à domicile ;
  • les personnes à très haut risque de forme grave ;
  • les personnes atteintes de comorbidité(s) ;
  • les personnes immunodéprimées (à noter que pour cette dernière catégorie, l’administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale qu’elle permettrait d’améliorer la réponse immunitaire) et leur entourage ;
  • l’ensemble des professionnels qui prennent en charge ou accompagnent ces personnes vulnérables (soignants, transports sanitaires et professionnels du secteur médico-social) ;
  • les aides à domiciles intervenant auprès de personnes vulnérables ;
  • les pompiers ;

4 semaines après la dernière injection du schéma initial

  • les personnes ayant reçu une dose du vaccin Janssen.

À partir de début décembre, la campagne de rappel vaccinal sera élargie aux Français de 50 à 64 ans, a annoncé le président de la République dans son allocution du 9 novembre 2021.

Où se faire vacciner ?

Pour les personnes résidents dans les établissements pour personnes âgées, la dose de rappel s’administre sur place, pas besoin de se déplacer ;

Pour les autres, l’administration de la dose de rappel s’effectue en centre de vaccination, chez le médecin traitant (généraliste ou spécialiste), en pharmacie, en cabinet infirmier ou de sage-femme, au sein des services hospitaliers où elles sont suivies.

Avec quels vaccins ?

Les rappels vaccinaux sont effectués uniquement avec des vaccins à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna), quel que soit le vaccin utilisé dans le cadre du premier schéma vaccinal.

Quid du « pass sanitaire » ?

L’injection d’une dose de rappel génère un nouveau « QR code » qui n’efface pas l’ancien.

Ainsi, les deux peuvent être stockées sur l’application TousAntiCovid ou au format papier, et servir tous deux de « pass sanitaire ».

Par ailleurs, à partir du 15 décembre, les personnes de 65 ans et plus et celles ayant reçu une dose du vaccin Janssen devront justifier d’un rappel vaccinal pour prolonger la validité de leur pass sanitaire.

 

Taille des polices